Le journal de l'IMPRO

Fête de la science

A la découverte de la nuit

A la découverte de la nuit A la découverte de la nuit Découvrez la biodiversité des lors que la nuit tombe. Chants et indices nous guident dans le noir afin d’en découvrir davantage sur les espèces nocturnes On est arrivé, il y avait 2 personnes dans la pièce. On a décortiqué des pelotes de rejections. Ensuite on les a observés avec une loupe binoculaire. Les pelotes de réjection ou boulettes de régurgitation sont des boules rejetées par les oiseaux rapaces comme la chouette effraie ainsi que les corvidés, les laridés et beaucoup d’autres oiseaux (limicoles, etc.). Elles contiennent les éléments durs et non digérés des proies qu’ils avalent en entier, comme les poils, les os, les coquilles, ou même les arêtes des poissons ingérées en ce qui concerne les Martins-pêcheurs. Elles sont rejetées par le bec environ 2 heures après ingestion des proies. On retrouve ces pelotes près du nid ou du perchoir des oiseaux. En ce qui concerne les rapaces nocturnes, les accumulations peuvent se trouver dans les vieilles granges ou au pied d’un clocher chez la chouette effraie, ou bien en forêt au pied d’un arbre servant de perchoir chez le Chouette hulotte ou le Hibou moyen-duc. A la découverte de la nuit Leur dissection permet de connaître le régime alimentaire de l’oiseau : ainsi, on trouve pour le repas des rapaces, des rongeurs et des squamates. L’analyse fine de ces pelotes permet même d’identifier les espèces des oiseaux de proies : les nocturnes, dont les sucs digestifs sont moins puissants, ont des pelotes dans lesquelles les squelettes sont complets. Les diurnes rejettent essentiellement des pelotes en poils agglomérés. On a gratté les pelotes parmi les os des rapaces, on a cherché en premier chercher la tête pour savoir ce que l’oiseau avait mangé.

Categories: Fête de la science

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *